flecheLa règle et la vie des Frères Mineurs est celle-ci: observer le saint évangile !



Les Saints franciscains
de MARS

Dieu est admirable dans ses saints

2 mars
Ste. Agnès de Prague
Vierge 2ème
Ordre
Biographie

[Saint Joseph holy card]Fille d'Ottocar 1er, roi de Bohême, et de Constance de Hongrie, cousine de sainte Élisabeth de Hongrie, Agnès est née à Prague en 1205. Fiancée à l'âge de neuf ans à Henri, fils de l'empereur Frédéric II, elle est envoyée à la cour d'Autriche pour s'initier à la langue et aux coutumes germaniques; mais des raisons politiques annulèrent ce projet de mariage. En 1228, elle est demandée en mariage par l'empereur lui-même et par Henri III d'Angleterre; mais Agnès refuse et Grégoire IX la soutient dans sa résolution. Dès lors, elle se consacre aux bonnes oeuvres, fonde l'hôpital St François et un monastère où elle fait venir des Clarisses. Elle y prit l'habit en 1234 et, peu après, Grégoire IX la nomma abbesse du monastère, où des problèmes se posèrent au sujet de la pratique de la pauvreté: Agnès voulait jouir, comme Claire à Assise, du privilège de la pauvreté; mais le pape décida que le monastère vivrait des revenus de l'hôpital voisin. Agnès, peut-être de connivence avec Claire, compose alors une règle où la stricte pauvreté était maintenue; Grégoire IX refusa de l'approuver, mais il finit par accorder le privilège de pauvreté. Sainte Claire écrivit quatre lettres à Agnès. Celle-ci est morte le 6 mars 1282. Pie IX a confirmé son culte.

De la 2ème lettre de Ste Claire à Agnès :

Vierge pauvre, attache-toi au Christ pauvre. Pour toi il s'est fait méprisable en ce monde. regarde-le et suis-le, devenue toi-même méprisable en ce monde. Ton époux, lui qui est beau, entre tous les fils des hommes, pour ton salut il s'est fait le plus vil des hommes, méprisé, meurtri de coups, flagellé sur tout son corps, mourant parmi les angoisses de la croix. Toi, reine plus que noble, regarde-le, considère-le, contemple-le, et désire lui ressembler.



13 mars
B. Agnello de Pise
prêtre du 1er Ordre
Biographie

«Peuple, reconnaissez le Seigneur, rendez-lui honneur et louange.»

 

Agnello naquit d Pise vers 1194. I1 entra chez les Frères Mineurs et fut envoyé par saint François en France, à Paris, dans le domaine royal où sa sagesse et son esprit de dévoue­ment le firent nommer Custode de Paris. Il était encore diacre lorsque, en 1224, le Petit Pauvre l'envoya en Grande-Bretagne pour y fonder la Province anglaise. Sous son impulsion, rapi­dement, des couvents furent fondés, dont celui d'Oxford qu'il aimait particulièrement et où i1 mourut en 1236, vénéré de tous les frères.


24 mars
B. Diègo-Joseph de Cadix
Prêtre 1er Ordre
Biographie

[painting of Saint Colette]Diègo-Joseph Lopez, né à Cadix en 1743, manifesta très tôt une piété profonde, mais son intelligence paraissait en­gourdie et ses condisciples l'avaient surnommé «âne muet». A l'âge de treize ans il entra en contact avec les Capucins d'Um­brique et déclara: «Je serai missionnaire capucin.» On se mo­qua de lui: un missionnaire incapable de parler! Mais il persé­véra dans son projet et, à la troisième tentative, les Capucins l'acceptèrent au noviciat en 1757. Peu brillant en philosophie, il savoura la théologie qui lui découvrait les mystères divins. Ordonné prêtre en 1767, il commença à prêcher et devint bientôt le plus grand prédicateur populaire de l'Espagne, s'ef­forçant de réformer les moeurs, attaquant l'impiété des adeptes des encyclopédistes et stigmatisant les conceptions des minis­tres de Madrid. Il connut des succès de foule sans cesse crois­sants, du sud au nord du pays, malgré son langage rude de prophète. Sa spiritualité se caractérise par son rigorisme; néanmoins il eut une vie contemplative extraordinaire. Il est mort à Ronda le 24 mars 1801 et fut béatifié en 1894.


28 mars
Bse. Jeanne-Marie de Maillé
Religieuse, 3èmeOrdre
Biographie

Jeanne-Marie de Maillé, née en 1331, est issue d'une des plus anciennes familles de Touraine. Dès l'âge de 12 ans, elle ressentit un appel à une vocation spéciale, celle de se marier sans renoncer à sa virginité. Le baron Robert de Sillé, qui fut son époux de 1348 à 1362, laissera sa veuve dans une situa­tion difficile. Elle se réfugie à Tours, près du sanctuaire de Saint-Martin, prenant part aux offices du célèbre pèlerinage. Réduisant ses besoins au strict minimum, elle aide les jeunes clercs de la cathédrale, les prisonniers et les malades. Chassée de sa résidence en 1384, elle occupe une maison attenante au couvent des Cordeliers de Tours et reçoit l'habit du Tiers Ordre de saint François. Après une vie toute remplie de l'amour de Dieu et du dévouement au prochain, elle meurt le 28 mars 1414, d l'âge de 82 ans.


Seigneur Jésus, ami des humbles, tu as comblé de tes dons la bienheureuse Jeanne-Marie, toute dévouée aux pauvres. Accorde-nous d'imiter celle que nous vénérons aujourd'hui dans notre attachement à toi et dans l'amour de nos frères. Toi qui vis...