flecheLa règle et la vie des Frères Mineurs est celle-ci: observer le saint évangile !



Padre Pio

Rome, Dimanche 16 juin 2002
PADRE PIO
Un nouveau Saint Capucin

top Padre PIO, notre frère

Francesco Forgione nacquit à Pietrelcina (Italie), le 25 mai 1887. En 1903, il entra chez les Frères Mineurs Capucins et prit le nom de "Pio". Un an plus tard il émit sa profession simple et commença ses études de Philosphie et de Théologie.

En 1907, il fut ordonné prêre, et quatre ans plus tard, il sentit la douleur des Stigmates invisibles. La température de son corps atteignit 48 degrés. Alors ses supérieurs l'envoyèrent à San Giovanni Rotondo. Du 5 au 8 août, il sentit une plaie profonde dans son côté, et le 20 septembre, pendant qu'il priait devant le Crucifix, les Stigmates du Christ devinrent visibles dans son corps.

Il fut isolé et dû subir plusieurs examens médicaux: il les supporta tous avec patience. Chaque jour, après l'Eucharistie et l'action de grâce, il écoutait les confessions pour plusieurs heures et se dédiait à la direction spirituelle.

Le 23 septembre 1968, il rejoignit saint François, son père spirituel.

top Spiritualité

"Dans ces moments-là plus que jamais, tout dans le monde m'ennuie et me pèse, je n'ai aucun désir en dehors d'aimer et de souffrir".
(Lettre au P. Benedetto, Provincial,
le 4 septembre 1910)
"Oui, mon Père, même au milieu de tant de souffrances, je suis heureux parce qu'il me semble sentir mon coeur palpiter avec celui de Jésus. Or imaginez quelle consolation c'est pour un coeur de savoir, presque avec certitude, que l'on possède Jésus".
(Lettre au P. Benedetto, Provincial,
le 4 septembre 1910)
"Aussitôt que je me mets à prier, je sens mon coeur être comme envahi par la flamme d'un vif amour. Cette flamme n'a rien à voir avec toutes celles de ce bas monde. C'est une flamme délicate et très douce, qui dévore sans faire souffrir".
(Lettre au P. Benedetto, Pietrelcina,
le 26 mars 1914)
"Elle est si douce, si délicieuse, que l'esprit y trouve un grand plaisir et qu'il en est rassasié au point de ne plus jamais en perdre le désir".
(Lettre au P. Benedetto, Pietrelcina,
le 26 mars 1914)
"Mon Dieu! C'est une chose qui m'émerveille au plus haut point et que je n'arriverai peut-être jamais à comprendre, sinon dans la patrie céleste".
(Lettre au P. Benedetto, Pietrelcina,
le 26 mars 1914)
"Mon Père, permettez-moi de m'épancher:
je suis crucifié d'amour!
Je n'en peux plus, vraiment!
C'est une nourriture trop délicate pour quelqu'un d'habitué aux mauvais repas".

(Lettre au P. Benedetto, Pietrelcina,
le 18 mars 1915)
"Cela me provoque d'incessantes indigestions spirituelles, au point de faire gémir ma pauvre âme de douleur et d'amour tout à la fois".
(Lettre au P. Benedetto, Pietrelcina,
le 18 mars 1915)
"La pauvre ne parvient pas à s'adapter à cette nouvelle manière d'agir du Seigneur".
(Lettre au P. Benedetto, Pietrelcina,
le 18 mars 1915)
"Le baiser et le toucher, pour ainsi dire substantiel, que le Père des cieux, dans son amour, imprime sur l'âme, lui causent encore une souffrance intense".
(Lettre au P. Benedetto, Pietrelcina,
le 18 mars 1915)
"Cet humble frère capucin a étonné le monde par sa vie entièrement consacrée à la prière et à l'écoute de ses frères.D'innombrables personnes se sont rendues au couvent de San Giovanni Rotondo pour le rencontrer et les pèlerinages, même après sa mort, n'ont pas cessé. Quand j'étais étudiant ici, à Rome, j'eus moi-même l'occasion de le connaître personnellement et je rends grâce à Dieu qui me donne aujourd'hui la possibilité de l'inscrire dans la liste des bienheureux".
("Le Calvaire est la montagne des saints",
Homélie de JEAN-PAUL II pour la béatification du Padre Pio,
le 2 mai 1999)

top Sites Internet à visiter

Le Site de Padre Pio (anglais)
http://www.padrepio.org/

Le Site Officiel de Padre Pio (anglais/italien)
http://www.padrepio.it/en