flecheDieu tout-puissant, donne-nous de faire ce que nous savons que tu veux, et de toujours vouloir ce qui te plaît!



Méditations

Seul esprit, seule communauté

 

نُصلِّي مَعَكُم ومن أجلِكُم

أرسلوا لنا نواياكم

 

تعالَوا نُلاقي طفلَ المغارة

مع فرنسيس وكلارا

مغارة
اليوم الثالث اليوم الثاني اليوم الأول

 

سكناكَ ربي في جسدي سُكنَ الوجود والبقاء. سكناكَ ربي في نَظَري سُكنى النور والضياء. سكناكَ ربّي في أذني سُكنى الترنيم بالغيتار. سكناكَ ربّي في يدي سُكنى النسيم واللقاء. سكناكَ ربّي في ليلي سُكنى القمر والظلال

إسهروا وصلُّوا

top L'Office de la Passion: Psaumes des mystères du Seigneur Jésus (en Arabe)

فرض القديس فرنسيس الأسيزي

top Salutation de St François à la Vierge Marie

Salut, Marie, Dame Sainte, Reine, sainte Mère de Dieu, tu es la Vierge devenue Eglise; choisie par le très saint Père du ciel, consacrée par lui comme un temple avec son Fils bien-aimé et l'Esprit Paracle; toi en qui fut et demeure toute plénitude de grâce, et Celui qui est tout bien.

Ave Maria

Salut, Palais de Dieu! Salut, Tabernacle de Dieu! Salut, Maison de Dieu! Salut; Vêtement de Dieu! Salut, Servante de Dieu! Salut, Mère de Dieu!

top Prière de Carême

Seigneur, réconcilie-moi avec moi-même. Comment pourrais-je rencontrer et aimer les autres si je ne me rencontre et ne m'aime plus?

Apprends-moi à vivre avec mes ombres et mes lumières, mes douceurs et mes colères, mes rires et mes larmes, mon passé et mon présent.

Donne-moi le courage de sortir de moi-même. Dis-moi que tout est possible à celui qui croit. Dis-moi que je peux encore guérir dans la lumière de ton regard.

top Unité des Chrétiens

L'une des préoccupations maîtresses de François fut toujours de maintenir solide entre ses fils le lien de l'unité, afin qu'entrés dans l'Ordre sous la motion d'un seul et même Esprit, engendrés par un seul et même Père, tous vivent en paix dans le sein d'une seule communauté. II voulait que règne l'union entre petits et grands, que savants et simples communient á la même fraternelle affection, que la puissance de l'amour rapproche ceux que séparait la distance.
 
(2e Vie de François par Celano, 191)